Les consultations en chirurgie orthopédique à Nîmes (Gard)

La première consultation

Vous consultez le chirurgien orthopédiste de votre propre initiative, ou sur les conseils de votre médecin traitant ou votre rhumatologue.

La première consultation a pour but de vous connaître, d’identifier votre pathologie et d’envisager un traitement thérapeutique qui peut être chirurgical.

Elle consiste en un interrogatoire, un examen médical et une interprétation des éventuels examens radiologiques que vous avez déjà pratiqués.

Les autres consultations

Il peut être nécessaire de vous prescrire des examens complémentaires (radiographies, scanner, IRM etc.) pour affiner le diagnostic, c’est pourquoi la première consultation n’est pas toujours décisive.

Certaines consultations ne seront qu’un avis, une consultation de surveillance post-opératoire.

Beaucoup de pathologies ne nécessitent pas de chirurgie en première intention, un acte chirurgical est décidé quand « l’arsenal thérapeutique » est épuisé ou que les autres méthodes thérapeutiques sont, par avance, vouées à l’échec.

Parfois il n’y a pas d’autre alternative que la chirurgie.

Une indication opératoire est envisagée

Une fois le diagnostic évoqué sur la base des données concordantes de l’interrogatoire, de l’examen clinique, de l’ensemble des examens complémentaires (radiographie, échographie, scanner, IRM etc…), il faudra alors évaluer les risques d’une évolution sans traitement ou sans intervention chirurgicale.

Il faudra aussi évaluer chaque possibilité thérapeutique possible.

Décider s’il faut opérer ou non, nécessite de mettre en balance les bénéfices que cette intervention vous apporte, avec les risques éventuels de cette intervention.

Si l’indication opératoire est posée, le chirurgien vous expliquera en quoi consiste l’intervention qu’il envisage pour votre pathologie, les autres alternatives thérapeutiques qu’il ne retient pas, l’évolution naturelle de votre pathologie en l’absence de traitement, quels sont les bénéfices attendus de l’intervention et les principaux risques qu’elle comporte.

Préparer la consultation

Consultations à Nîmes

  • Vos documents d’assurance maladie à jour :
    carte Vitale, attestation d’assurance complémentaire, attestation de CMU pour les bénéficiaires, attestation d’accident du travail si votre cas relève de ce régime, autres documents administratifs…
  • La lettre de votre médecin traitant.
  • Tous vos documents médicaux : Radiographies, Echographie, IRM, Scanner, Scintigraphies, bilans biologiques, compte-rendus opératoires antérieurs, compte-rendus d’hospitalisation antérieurs, autres examens …
  • Liste de vos traitements actuels (ordonnances)
  • Liste de vos allergies …

 


 

Nota bene. Pour des raisons de responsabilités médicales, il ne sera pas procédé à :

  • Une ordonnance sans avoir vu ou revu le malade.
  • un certificat, un arrêt de travail sans avoir vu le malade.
  • Une prescription « après-coup » pour du matériel ou des médicaments, que vous auriez achetés de votre propre initiative, ou sur celle d´une profession para-médicale.
  • une prescription de transport après-coup. En effet, la prescription doit être réalisée avant la consultation. Elle doit être justifiée médicalement et fournie aux ambulanciers avant le transport.

Infos

Si vous souhaitez d'avantage d’explications, poser de nouvelles questions ou faire préciser certains points, n’hésitez pas à demander à rencontrer à nouveau votre chirurgien.

Au terme de votre réflexion et après informations complètes, si vous n’êtes pas en confiance, ANNULEZ VOTRE INTERVENTION !

Comme il se doit, un délai de réflexion est laissé car vous pouvez toujours choisir de ne pas accepter les risques liés à l’intervention.

Vous êtes libre de renoncer à l’intervention !

A l’issue de la consultation chirurgicale ou ultérieurement si vous souhaitez que le chirurgien réalise une intervention chirurgicale, un certain nombre de démarches est à réaliser : elles vous sont détaillées ici.

C’est donc le moment de poser au chirurgien les questions qui vous préoccupent.